Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Virginie Maillard

Christine Petiticollin décolle pour la psycho

Depuis toute petite, j’ai envie de comprendre les relations entre les gens.” Une envie que Christel Petitcollin, psychothérapeute à Castelnau, a redécouverte en 1992 au cours de sa réorientation professionnelle. Une reconversion étonnante et réussie.
Son premier métier, hôtesse de l’air, elle l’exerce d’abord à l’aéroport Charles-de-Gaulle à Paris, puis dix ans à Air Littoral à Montpellier. “Je suis partie dans le premier plan de licenciement, en 1992. J’avais 32 ans, deux enfants en bas âge et je voulais me sédentariser.” Elle décide de se lancer dans la mise à niveau des adultes illettrés. “Pour enseigner à ces personnes, je devais avoir une formation de psychologue.
Banco, elle étudie alors la programmation neurolinguistique (PNL) qui permet d’améliorer la communication avec les autres et de développer ses ressources personnelles. Après avoir attrapé le virus de cette philosophie concrète, elle ouvre son premier cabinet à Annecy, en Haute-Savoie. Mais l’hiver est rude en montagne. Originaire de Montpellier, elle crée son deuxième cabinet à Castelnau. Bonjour la sédentarisation…
Toutes les deux semaines, la psychothérapeute de 47 ans retourne à Annecy. Elle divise son emploi du temps entre les conférences, ses consultations et un de ses grands plaisirs, l’écriture.“J’ai eu envie d’écrire à l’âge de 10 ans.” En 1998, elle anime une rubrique de psychothérapeute dans un mensuel en Haute-Savoie, Activités. “C’est un plaisir de partager son savoir sur les relations humaines.
Son désir d’informer est de plus en plus fort. Elle regroupe ses expériences dans un livre. Sa carrière d’écrivain est lancée. Son dernier livre (le dixième), paru mardi 25, Échapper aux manipulateurs, est le complément de son précédent, S’affirmer et oser dire non. “Certains patients sont sous l’emprise d’un manipulateur. Ils ne peuvent pas dire non.” Dans ce livre, elle donne des conseils pour être moins manipulable. “Moi-même, grâce à mes réflexions, je le suis moins, avoue-t-elle. C’est un plaisir de faire un travail sur soi. Je n’y trouve que du confort.” Un savoir qui parfois peut vous donner des ailes et qu’elle a envie de partager.

Virginie Maillard

Vendredi 12 octobre, présentation du livre “Échapper aux manipulateurs” au Chêne vert, à 18h30, Carrefour de Saint-Clément-de-Rivière.
Article paru dans La Gazette de Montpellier du n° 1006 - Du 27 septembre au 3 octobre 2007
 

Commenter cet article