Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Virginie Maillard

Où faire garder son pitchoun à la rentrée ?

Faire garder son enfant est un vrai parcours du combattant ! Les crèches municipales, associatives ou privées de Montpellier, offrent 3 400 places, ce qui permet de placer environ près de 5 000 enfants, tous ne les fréquentant pas à plein temps. Les bambins y sont reçus jusqu'à leur entrée à l'école maternelle (3 ans), voire au-delà en complément de leur scolarité, par exemple les mercredis.

L'accueil régulier (crèches municipales ou associatives) est plus adapté pour les deux parents qui travaillent. Les places sont prioritairement attribuées à ces familles. Mais tous ne fréquentent pas la crèche à plein temps. Certaines familles ont seulement besoin de placer leur bébé quelques heures par semaine. Vous pouvez faire une demande auprès de la dizaine de haltes-garderies (crèches multi-accueil) municipales qui vous apporteront ce service occasionnel. Les prix des crèches municipales et occasionnelles s'échelonnent de 0,32 euros à 2,54 euros de l'heure, suivant les revenus. Mais pour l'essentiel, les crèches sont à ce jour complètes. Voici la démarche à suivre pour placer son enfant en septembre.


D'abord s'inscrire

Dans un premier temps, il faut inscrire votre enfant au service enfance à la mairie, dès sa naissance. Une condition pour bénéficier de la crèche municipale : résider à Montpellier.

Selon votre cas, soit une solution est trouvée rapidement, soit, c'est plus probable, vous êtes placé sur une liste d'attente. Par exemple : vous souhaitez faire garder votre enfant de 8h à 17h, tous les jours : il est peu probable que l'on vous attribue une place, vous serez sur liste d'attente. Il faudra attendre qu'un enfant soit retiré de la crèche à plein temps. Autre exemple : vous souhaitez le faire garder tous les soirs de 17h à 18h30. Vous aurez plus de chance d'avoir immédiatement une place en crèche.

Si vous êtes sur une liste d'attente et que vous ne pouvez pas attendre, il reste trois solutions :

1. Les crèches associatives : il en existe une quinzaine à Montpellier. La liste est disponible dans un livret (petite enfance, adresses utiles à Montpellier) distribué à la mairie. Pour vous inscrire, il faut vous y rendre et déposer un dossier dans chacune d'elle. Si elles sont toutes complètes, il reste les nounous indépendantes.

2. Les assistantes maternelles indépendantes : le relais d'assistantes maternelles regroupe toutes les nounous de la ville. Il vous indiquera, selon votre quartier, celles qui ont encore une place libre. Elles sont qualifiées et titulaires d'un agrément. Les conditions d'accueil, les horaires et le prix sont négociés avec les parents qui peuvent bénéficier d'aides de la CAF ou fiscales (déductions d'impôts).

3. Malgré tous vos efforts, vos recherches sont médiocres. Vous pouvez essayer d'appeler les crèches d'entreprises. Si elles ne sont pas complètes, elles peuvent offrir des places aux personnes extérieures. L'hôpital, le conseil général et la CAF possèdent une crèche.

Sinon, optez pour la bonne vieille méthode : faire garder le petit par mamie. Elles sont souvent ravies de cette nouvelle charge familiale, mais tout le monde n?a pas mamie sur place et il ne faut jamais abuser des bonnes volontés.

Virginie Maillard


Toutes les coordonnées sont regroupées dans un livret (petite enfance, adresses utiles à Montpellier) disponible à la mairie au service enfance. La mairie peut vous l'envoyer par courrier ou au 04 67 34 70 61 (service enfance de la mairie) ou www.montpellier.fr, rubrique "Vivre ensemble" puis "Montpellier enfance."

Photo Guillaume Bonnefont
Article paru dans La Gazette de Montpellier du n° 996 - Du 19 au 25 juillet 2007
 

Commenter cet article