Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Virginie Maillard

Fruits et légumes : le primeur n’est pas toujours le plus cher

« Manger au moins cinq fruits et légumes par jour », martèle les publicités, certes mais a quel prix ?

Ce matin, le ministère des Finances dévoile dans les colonnes du Parisien/Aujourd’hui en France sa contre-enquête sur la flambée des prix (NDLR : Une semaine plutôt, 60 millions de consommateurs dévoilait une enquête sur "la liste noire des prix qui flambent"). Mais, les fruits et légumes n’apparaissent pas dans le tableau. On aurait peut-être pu les insérer à la place des biscuits BN goûters au chocolat ? Une pomme à la place d’un BN au goûter de 16h, n’est-ce pas la campagne de pub du ministère de la Santé ?

Pour ceux qui préfèrent une bonne orange juteuse ou une mangue bien mûre à 16h, le tableau ci-dessous expose quelques comparaisons de prix relevées dans l’après-midi à Fontenay-sous-Bois (banlieue Est de Paris) chez un primeur, une petite enseigne de ville et une grande enseigne.

Verdict : le primeur de quartier n’est pas toujours le plus cher !

Fruits et légumes

Chez le primeur

Chez une petite enseigne de ville

Chez une grande enseigne

Carotte

1.40 /Kg

0.80 /Kg

0.74 /Kg 1er prix

1.20 /Kg en vrac

Courgette

1.95 /Kg

2.70  /Kg

1.79  /Kg 1er prix

2.50 /Kg en vrac

Aubergine

3.98 /Kg

2.80  /Kg

1.19  /Kg 1er prix

3.50 /Kg en vrac

Poivron

3.95 /Kg

4.20 /Kg

2.50 /Kg 1er prix

3.50 /Kg en vrac

Tomate allongée

3.95 /Kg

2.80  /Kg

2.50 /Kg

Orange à presser

1.98 /Kg

3.20  /Kg

1.50 /Kg 1er prix

3.20 /Kg en vrac

Mangue

2.50 /pièce ou 5 € les 3

1 /pièce

1 /pièce ou 1.50 € les 2

 

 « Chez le primeur, on a toujours un bon rapport qualité/prix. Ce n’est pas le cas chez les enseignes, petites ou grandes ! », s’exclame Martine, cliente chez le primeur.

Certes, les prix au kilo sont souvent plus élevés chez les marchands de fruits et légumes. Mais Martine précise, « je conserve plus longtemps mes fruits et légumes. Quant à la qualité, ce n’est pas comparable ! Ils sont toujours meilleurs. » Un kilo de carotte revient à 1.40 /Kg chez le primeur contre 0.74 /Kg, pour le premier prix, et 1.20 /Kg pour les carottes en vrac, chez la grande enseigne.

Si l’on compare la petite enseigne de proximité et le primeur, la concurrence est plus rude. L’orange à presser est à 1.98 /Kg chez le marchand et 3.20 /Kg chez la petite surface. De même pour les courgettes, 1.95 /Kg contre 2.70 /Kg pour la petite enseigne. En revanche, les tomates allongées sont plus abordables chez l'enseigne de ville, 2.80 /Kg, contre 3.95 /Kg pour le primeur.

Et la qualité chez la petite enseigne ? « Avant de découvrir mon primeur à côté de chez moi, raconte Christine, cliente, j’allais dans cette petite surface de ville. Le constat est le même que pour les grandes enseignes, les fruits et légumes ne se conservent pas ! De plus, la qualité est supérieure chez le primeur. »

Une meilleure qualité chez le primeur, mais un prix plus attractif chez la grande enseigne, et un rapport qualité/prix correct chez la surface de ville, le choix est varié pour choisir ses fruits et légumes. Mais le pouvoir d’achat est serré.  La baisse des produits alimentaires n’est pas pour demain alors selon Christine Lagarde, ministre de l’économie, une solution : « faire jouer la concurrence. »

Virginie Maillard

Commenter cet article